Signe de vie. 2.

Mes beaux amours, mes belles amoures,

Je quitte le point de forme pour la prose nathanalienne.

Mais que dire.

Je point-de-formisais ma vie parce que je n’arrivais pas à mettre en mot mon moi d’ici.

C’est drôle comment c’est similaire ici.

Et tellement différent.

Tellement.

Je n’arrive pas encore à comprendre tout cela.

Je sens que je l’intègre.

Je sens que ça tectonique en moi.

Je sens que les mouvements sont autres.

Diffférents.

Mes amorces sont en changement.

C’est la mue.

Mais j’ai la même peau.

Le même nom.

Ce sont mes sens qui se caméléonnent.

Je pense.

Je n’ai pas le recul nécessaire encore.

J’ai pourtant fait un saut.

Mais sans élan.

Je me X-men un peu I guess.

Je suis bien.

Je me pose tranquillement.

Il faut bien atterrir un jour.

J’ai toujours eu le voyage boulimique.

Mais ça, ce n’est pas un voyage.

C’est ma vie.

Et c’est doux.

Tu me manques tu sais.

Au détour d’une rue,

Quand j’émerge du sommeil,

Quand j’ai vu le premier épisode de Six Feet Under,

Quand je prépare le souper,

Quand je bois la Tembo,

Quand je percute au travail,

Quand je fais référence à nos insides,

Quand la nuit tombe sur moi,

Quand je vois mon « calîndrier »,

Quand j’écoute tes musiques,

Je te ressens.

Je te avec-moi fort.

Bientôt, quand je serai tout à fait installer chez moi, je te montrerai l’état des lieux.

Mais je vais prendre le temps de l’imprégner de moi avant.

Et de toi par ricochet.

Prends soin de toi d’accord?

Je t’aime.

Advertisements

Une réflexion sur “Signe de vie. 2.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s