Kin en vrac. 5.

L’équipe de l’Ambassade du Canada en RDcongo organise de temps à autre une projection d’un film canadien. L’Ambassadeure nous reçoit chez elle pour l’occasion. J’ai décidé de me joindre à l’équipe pour aider à soutenir la logistique autour de la soirée. Hier, c’était le film C.R.A.Z.Y. qui était projeté. Il y avait quelque chose de surréaliste. Entre ce Québec des années 70 (j’ai fait une moyenne) et le Kinshasa d’aujourd’hui. Dans le fait de revoir ce film sous le ciel Congolais. Avec les enjeux actuels qui se (dé)joue sur notre planète. C’était ben touchant. Un ami congolais m’accompagnait. C’était beau, ça. Le voir recevoir une partie d’où je viens. 4 étoiles et demie.

Une de mes gâteries préférées, alimentaire s’entend, ce sont les brochettes de bœuf que l’on fait cuire sur le bord de la rue. Une bonne brochette chaude, que je saupoudre de piment séché. Je te jure. Ça me rappelle mes voyages packsac.

Kinshasa-la-bougeante. Depuis mon retour, je découvre avec tristesse que quelques-uns de mes endroits préférés ont fermé. Le kiosque de pain victoire tout près de la maison. Le Patachou qui faisait les meilleurs shawarma végé de Kin. La bonne nouvelle, c’est que y’a d’autres choses qui poussent. Genre le Chill Out Grill Club. CHILL OUT. Quand même. C’est ben mouvant, Kinshasa.

Des fois, y’a des choses qui sont plus dures dans la vraie vie que ce qu’on s’imagine. Genre reprendre les cours de danse. Après 6 semaines sans bouger. Mes cuisses pis moi, on s’en est finalement sortis sans amputation. On est ben content.

J’ai recommencé à m’entraîner. Doucement. Mais recommencé quand même. Jess pis moi, on se fait un petit 10 minutes tous les matins (10 exercices d’une minute, le plus de répétitions possible). Jess, c’est la madame dedans le vidéo d’entraînement. Elle est ben fine. Mais pour vrai, ça m’a fait un bien fou de me rebouger le corps. M’ennuyais de ça. J’suis même allé courir un peu l’autre soir. I’m back.  (Ma dodaine est ben contente que je m’occupe d’elle. Bedaine. de Dos. Dodaine.)

J’me suis ramené une shit-load de café du Canada. C’est bon du bon café. Le matin. Avec du lait mousseux. Chaud. Genre que je si je pouvais, je me recoucherais chaque matin après mon premier café. Pour pouvoir me relever. Et reprendre un premier café. Jusqu’à la fin des temps. Amen.

Non, je te parlerai pas de l’élimination de la RDC à la CAN 2017… Too soon.

À la télé, le soir, des fois, j’écoute des affaires. Là, y’a Grey’s anatomy qui joue. Ça pis la Villa des Coeurs Brisés. C’est mon côté cheezy.

Ce soir, mon ami Shak lance son album. En grande pompe. J’suis ben fier de lui. Pis j’ai ben hâte. Je lèverai ma tembo bien haute!

Pis. Ben. Je t’aime.

xxx

Advertisements

2 réflexions sur “Kin en vrac. 5.

  1. Hahaha,tu mes fait fous de rire, de films de 1970, je pense ces qui ont vue ces films, ils ont était très encourager, malheureusement nous ici dans la province du Sud kivu, nous avons manque cette super occasion, mais ces bon d’écouter les bons initiatives de vôtres pays sur le sol congolais.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s